Cas d'usage

CAS D'USAGE
Mesure de température
Pyromètre réflectométrique

Le ThermoRef peut être utilisé pour mesurer la température dans les conditions les plus particulières et sur les matériaux les plus difficiles.

Chaque cas est donc particulier, et Phonoptics a effectué différentes mesures pour montrer les capacités du capteur

Mesure sur le graphite

IMG_EBF23C1CD0C8-1.jpeg

Le graphite est a priori un bon corps noir

Mesure sur l'aluminium

L'aluminium brillant est un matériaux compliqué à mesurer, mais à la portée du ThermoRef. Pour cela il faut incliner et régler correctement les paramètres du ThermoRef, puis les mesures sont possibles à partir de 500°C.

plaque alu mesure.png
graph thermoref aluminum.png

Nous constatons ici que la température bichromatique n'est pas fiable.
Concernant les mesures avant que les courbes de T et Thermocouple ne se rejoigne, l'écart s'explique du fait que le thermocouple n'a pas un bon contact avec l'aluminium. Cela se constate avec la grande variabilité de ses mesures.
Une fois la température de 580°C atteinte, le thermocouple pénètre à l'intérieur de l'aluminium en cours de fusion ce qui lui assure un contact parfait et donc une bonne lecture de température.

Mesure sur l'aluminium en fusion

creuset_alu_consigne_900_Tdirect_717.8.jpg

cette fois-ci, dans un creuset en carbone, une quantité importante d'aluminium a été ajouté pour obtenir une pâte visqueuse fondue d'aluminium. Une couche d'oxyde se forme à la surface. La température de consigne du creuset est élevée : 900°C mais la température en surface est bien inférieure, comme le montre les mesures avec thermocouple et avec le ThermoRef.

Mesure sur l'inoxydable 316L

l'acier inoxydable est aussi un matériaux complexe à mesurer car brillant au début, puis avec des couches d'oxydes variant au fur et à mesure. C'est le cas idéal d'utilisation du ThermoRef.

image_6487327.JPG

Mesure sur de la céramique

creuset_creramique_consigne_900.jpg

La céramique, de couleur ocre ou blanche, a été placé au fond du creuset en graphite pour être chauffée.

Dans le visible, de couleur blanche, on s'attend à un corps avec une faible émissivité mais en réalité dans l'infrarouge, il s'agit d'un corps a plutôt forte émissivité. Les mesures ont donc été plutôt aisées.